Information du consommateur : l’EFSA rend un avis sur les profils nutritionnels en vue d’une harmonisation européenne

Dans le cadre du Pacte vert européen, la Commission européenne avait partagé en mai 2020 sa stratégie « De la ferme à la table » visant à améliorer l’information des consommateurs quant aux potentiels effets de certains nutriments sur leur santé et l’environnement.

L’implantation de cette stratégie s’appuie sur une révision de la législation actuelle sur l’information des consommateurs sur l’alimentation. Pour rappel, le règlement 1924/2006 concernant les allégations nutritionnelles et de santé (ou règlement ANS), prévoyait déjà des premières réflexions sur l’adoption de profils nutritionnels, permettant d’encadrer l’utilisation de certaines allégations.

Il est ainsi prévu l’annonce de l’élaboration d’un système européen harmonisé d'étiquetage nutritionnel, lequel figurerait sur la face avant des emballages alimentaires.

Afin que les décisions à ce sujet soient prises par les différentes institutions européennes de manière éclairée, la Commission européenne a demandé à l’Autorité européenne de sécurité des aliments, ci-après l’EFSA (European Food Safety Agency), de délivrer un avis scientifique.

En effet, c’est sur ce document produit par l’EFSA que vont s’appuyer les législateurs européens pour déterminer les conditions de restriction des allégations nutritionnelles et des allégations de santé sur les denrées alimentaires.

Jouissant d’une forte contribution publique, l’avis scientifique adopté le 24 mars 2022, établit des critères permettant d’orienter le choix des nutriments dans le cadre du profilage nutritionnel. Par ailleurs, l’EFSA appelle à plus de vigilance : les apports en sodium et en sucre des consommateurs européens dépasseraient les recommandations nutritionnelles, et pourraient ainsi avoir des effets nocifs sur leur santé. En outre, elle relève une diminution des apports en fibres, ce qu’elle associe à la hausse du surpoids et de l’obésité en Europe.

Image par ©WavebreakmediaMicro de Fotolia.com
FOCUS DDG
Lego, un exemple de stratégie IP conquérante.
DÉcouvrir
DDG utilise des cookies dans le but de vous proposer des services fonctionnels, dans le respect de notre politique de confidentialité et notre gestion des cookies (en savoir plus). Si vous acceptez les cookies, cliquer ici.